chevronRetour aux articles
Famille
Divorce & Séparation

Vacances scolaires : n'oubliez pas de changer la convention parentale

Copl
[object Object]

 

Un divorce, c’est un moment difficile à traverser, tant pour les adultes que pour les enfants, qui bouleverse profondément l’équilibre de la famille. Même si la situation s’accompagne très souvent de tensions, il faut penser à l’après-séparation, aux démarches à réaliser pour s’organiser avec les enfants et préparer au mieux la transition. C’est dans ce cadre que la convention parentale prend toute son importance.

En Belgique, le gouvernement a récemment décidé de réformer le calendrier des vacances scolaires et cela peut chambouler l’organisation des parents. Il est donc important de penser à remodeler la convention parentale en fonction des normes en vigueur, pour coller à la nouvelle réalité et éviter toute tension postérieure. Pour vous aider, on fait un petit point sur le sujet dans cet article.

À quoi sert une convention parentale ?

Si vous êtes actuellement en plein divorce par consentement mutuel, on a dû vous demander d’établir une convention parentale écrite, à faire valider par le tribunal de la famille. 

Pour faire simple, c’est une sorte de contrat entre les deux parents qui fixe à l’amiable toute une série de paramètres, comme :

  • La garde des enfants : faites-vous le choix d’une garde alternée ou souhaitez-vous mettre en place un autre système ? Et que souhaitez-vous faire pendant les vacances, pour Noël ou encore les anniversaires ?
     
  • L’autorité parentale : est-elle sur les épaules des deux parents ou d’un seul ?
     
  • Le règlement des frais : comment allez-vous répartir les dépenses et les contributions aux frais entre vous deux ?
     
  • Le plan parental : cela permet de vous engager à continuer à communiquer entre ex-conjoints pour le bien des enfants et de visualiser votre vision du futur pour vous tous.

On vous conseille donc de ne pas négliger cette étape et de considérer la convention comme un plan évolutif et flexible, en fonction de vos situations. Même s’il n’est pas évident, en cas de divorce difficile, de s’asseoir autour d’une table, sereinement, pour en discuter, cela va vous faciliter la vie ultérieurement, si tout est bien clair. Et notamment au moment des vacances…

Pourquoi faut-il modifier votre convention parentale avant la rentrée scolaire 2022 ?

La convention parentale doit aussi préciser l’organisation des vacances scolaires, pour éviter que chaque période de congé ne vire au casse-tête. Il faut que tout soit clair, du parent qui accueille les enfants aux horaires d’arrivée et de départ. Bien sûr, si les parents s’entendent bien et qu’un imprévu surgit, il y a toujours la possibilité d’être flexible et de s’arranger ensemble pour trouver une solution. Mais mieux vaut avoir tout planifié concrètement pour éviter les discussions et mauvaises surprises. 
 

Et un changement s’impose cette année, au vu de la réforme des vacances scolaires que le gouvernement belge tient à appliquer à partir de la rentrée 2022. 

L’objectif est de rallonger d’une semaine les vacances de Carnaval et celles de la Toussaint et de raccourcir les vacances d’été. Le but est d’alterner 7 semaines de cours et 2 semaines de congé durant l’année scolaire, de façon à ce que les enfants n’oublient pas la matière pendant un congé estival très long. Cependant, certains parents s’inquiètent car, actuellement, les calendriers ne correspondent pas strictement entre les Communautés du pays, ce qui peut transformer l’organisation familiale en enfer, si les parents scolarisent leurs enfants dans des systèmes différents.

Par conséquent, cette modification peut fortement impacter votre calendrier de garde. Nous vous conseillons donc de prendre le temps de discuter entre vous, de réfléchir à des alternatives et de modifier votre convention parentale pour que ce nouveau rythme se passe bien. 

Voici quelques conseils à retenir à ce propos :

  • Il est toujours possible et avantageux de se mettre d’accord à l’amiable en ce qui concerne la convention parentale, si la relation entre les ex-conjoints le permet. 
     
  • L’avantage de cette méthode, c’est que le système est rapide et simple, en comparaison au passage des parents devant un juge. 
     
  • Cependant, nous vous conseillons de faire homologuer les modifications de votre convention parentale pour vous prémunir d’un souci postérieur, si votre relation avec votre ex-conjoint se dégrade.

Le mot de la fin

Même si vous vous entendez bien avec votre ex actuellement, ne sous-estimez pas l’utilité d’une convention parentale qui est à jour sur tous les paramètres de votre projet commun d’organisation. Vos besoins et ceux de vos enfants peuvent évoluer (notamment entre des tout-petits et des ados), et la convention parentale doit pouvoir se modifier parallèlement. Il est toujours possible que de nouveaux facteurs apparaissent et soient sources de tension et de désaccords. Soyez donc prévoyant !

Plus de conseils sur le couple dans ces articles : 

Envie de parler à notre personne de confiance, de découvrir les experts Copl ou de ne rien manquer de notre actualité ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre plateforme et/ou à notre newsletter.
 

Nos catégories d'articles incontournables

Amour & Couple
Famille
Sexualité
Divorce & Séparation
Bien-être
Psycho
Légal
Finance

Soyez guidé et rassuré grâce à Copl !

Copl vous accompagne sur tous les aspects du couple afin de vous épanouir au mieux. Inscrivez-vous et bénéficiez de notre accompagnement gratuit ! 

Vous avez une question spécifique à ce sujet ?
Bénéficiez gratuitement de notre accompagnement !
Recevez directement nos meilleurs articles dans votre boite mail
Inscrivez-vous à notre newsletter !
Loading ...
preload
Une question vous démange ? Contactez Stéphanie, notre conseillère Copl au 📞 0470/07.48.73 ou ✉️ conseil@copl.be
logo
hamburger