chevronRetour aux articles
Amour & Couple

Les seconds mariages ont-ils plus de chance que les premiers ?

Copl
[object Object]

Les deuxièmes mariages ont la cote ces dernières années: en vingt ans, leur nombre a augmenté d’un peu plus de 20%. Une hausse significative qui prouve que l’on est nombreux à croire encore à l’amour et au mariage, même après une séparation… Mais ces secondes unions ont-elles plus de chances de réussir que les premières ? On vous dit tout sur Copl !

Ils sont chaque année de plus en plus à se remarier, après avoir pourtant vécu un divorce. Plus rares avant les années 2000, les seconds mariages sont courants ces dernières années, prouvant que l’on peut être à nouveau heureux en amour après avoir vécu l’échec d’une première union. Des mariages forts en symbole, qui peuvent sembler plus solides que les premières unions. Mais est-ce forcément le cas? 

À en croire plusieurs études, pas forcément. Et s’il semblerait que les seconds mariages n’aient pas plus de chances de réussite, c’est parce qu’ils ont davantage de défis à relever que les premières unions. Mélanie, en couple depuis 6 ans avec Julien, lui a dit « Oui » il y a deux ans après avoir pourtant divorcé du père de ses enfants. Si elle considère son mari comme l’amour de sa vie, elle confie que cette seconde union est beaucoup plus complexe à gérer que la première. 

Les seconds mariages ont plus de défis à relever que les premiers…

« J’ai rencontré Julien quelques jours à peine après la signature de mon divorce. Entre lui et moi, ça a été de suite l’amour fou. Alors même si j’étais surprise quand il m’a fait sa demande, et que je m’étais jurée de ne jamais me marier à nouveau, j’ai de suite dit oui! On ne passe pas à côté de l’amour de sa vie juste parce qu’on a vécu un échec amoureux… 

Mais ce que je peux vous dire, c’est que ce mariage est infiniment plus complexe à gérer: on a chacun nos histoires et nos peurs, puis il faut composer avec nos enfants respectifs (j’ai eu deux enfants de ma précédente union et lui un) et n’est pas toujours une mince affaire: s’organiser avec des gardes pas toujours identiques, les différentes éducations, les ex… C’est souvent source de tension entre nous». 

Ce que nous décrit Mélanie est très représentatif des défis que doivent relever les seconds mariages: trouver sa place en tant que couple dans une vie déjà construire, (re)donner une chance à l’amour malgré un passé avec lequel il faut composer au présent. Pas simple !
 

… Mais ont aussi plus de points forts que les premières unions!

Si les pièges sont certes nombreux, selon les psychologues, ces unions tardives reposent sur des bases bien plus saines que les premières unions, à savoir :

  • Une plus grande maturité: après une séparation, on tente souvent de tirer les leçons de cette précédente union, d’apprendre de nos erreurs. Une remise en question qui aide à avoir une meilleure connaissance de soi, mais aussi à mieux définir nos attentes envers la vie de couple. Des atouts de taille pour faire perdurer une union.
     
  • Un engagement en pleine conscience: les secondes noces se font rarement pour la forme ou pour suivre un schéma, mais pour s’engager avec la personne que l’on aime. Des mariages plus conscients et plus réalistes, avec un désir plus profond de faire perdurer la relation.
     
  • Une relation plus centrée sur le couple: ces relations plus tardives sont davantage centrées sur le couple qui s’enfonce moins dans le rôle du papa et de la maman,  laissant davantage de place au couple, en particulier en cas de garde partagée.

 

https://splitup-uploads-production.s3.eu-central-1.amazonaws.com/file-3.png-a8f04eef-c3fb-46fd-8aab-858f83ed5bf4.png

 

 

Second mariage: Trois pièges à éviter

  • Trainer les blessures du passé: il est primordial de s’engager en ayant travaillé sur les blessures causées par la première union. 

    Pourquoi ? Pour ne pas revivre les mêmes choses, ou faire porter à son partenaire le poids des erreurs de l’ex, et donc donner toutes ses chances à ce mariage.
     
  • Se remarier pour prendre sa revanche: rien de plus dévastateur que de se remarier pour (se) prouver qu’on a refait sa vie après une séparation, qu’on nage dans le bonheur. L’important est de se marier par amour et parce que c’est important pour nous, pas pour prouver quoi que ce soit à qui que ce soit. 
     
  • Reprocher à l’autre son passé: se marier en seconde noce indique aussi le fait d’accepter que notre partenaire ait eu une vie avant de nous rencontrer, un(e) précédent(e) partenaire, des enfants parfois aussi et un passé qui incombe certaines responsabilités. Il faut pouvoir apprendre à composer avec ce passé pour, justement, permettre à cette nouvelle union de fonctionner sainement sans tirailler les conjoints.

Plus de conseils sur le couple dans ces articles : 

Envie de parler à notre personne de confiance, de découvrir les experts Copl ou de ne rien manquer de notre actualité ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre plateforme et/ou à notre newsletter.


 

Nos catégories d'articles incontournables

Amour & Couple
Famille
Sexualité
Divorce & Séparation
Bien-être
Psycho
Légal
Finance

Soyez guidé et rassuré grâce à Copl !

Copl vous accompagne sur tous les aspects du couple afin de vous épanouir au mieux. Inscrivez-vous et bénéficiez de notre accompagnement gratuit ! 

Vous avez une question spécifique à ce sujet ?
Bénéficiez gratuitement de notre accompagnement !
Recevez directement nos meilleurs articles dans votre boite mail
Inscrivez-vous à notre newsletter !
Loading ...
preload
Une question vous démange ? Contactez Stéphanie, notre conseillère Copl au 📞 0470/07.48.73 ou ✉️ conseil@copl.be
logo
hamburger