chevronRetour aux articles
Divorce & Séparation

Les premières étapes d’une séparation

Copl
[object Object]

-1er mois-

Les étapes expliquées dans cet article sont celles à entamer dans les semaines qui suivent.

Se séparer après une longue relation peut bouleverser une vie. Vous vous sentez peut-être désemparé(e) ou perdu(e) ? Commencez par analyser votre situation. Êtes-vous vraiment au point de non-retour ? Est-il encore possible de sauver votre couple en allant voir, par exemple, un thérapeute ou un coach de couple ? Évaluez la santé de votre couple avec notre article pour vous en assurer. 

Voici les premières étapes qui suivent directement la séparation.

1. « Digérez » la nouvelle 

Que ce soit votre décision ou pas, il faut digérer et accepter la nouvelle. Pour la plupart des gens, la décision de se séparer ouvre une période douloureuse. Il est donc essentiel d’être bien entouré. Vous passerez par une période d’acceptation durant laquelle vous prendrez conscience de la réalité, de ce qui se passe et des changements que la séparation induit.

Il s’agit d’une période d’incertitudes, où vous vous poserez de nombreuses questions : « comment l’annoncer aux enfants ? », « comment vais-je faire financièrement ? », « que faire de la maison ? » 

2. Qui dort où ?

Accordez-vous à deux sur qui reste dans votre logement dans un premier temps ? Le « qui va où » est une étape importante, même si elle est temporaire. Aller chez ses parents ou chez des amis est important afin de prendre le temps de se poser un peu.

Il est important de savoir si le contrat bail de votre résidence est aux deux noms ou si vous êtes propriétaires ensemble. On parle alors d’attribution de la résidence conjugale et de fixation des résidences séparées : l’un des ex-conjoints reste dans l’ancien domicile conjugal, l’autre trouve une solution temporaire. 

Il conviendra, dans un second temps, de régler cette question en négociant éventuellement ce point avec votre ex-compagnon/compagne via un des modes alternatifs des règlements des litiges ou, au besoin, devant le tribunal.

3. Mettez-vous d’accord sur un certain nombre de points 

L’hébergement des enfants et les factures dans l’attente d’un accord : 

Comment se déroule l’hébergement des enfants ?  

Il faut trouver une solution pour les enfants : soit ils sont hébergés chez chacun des parents, même chez celui qui réside ailleurs de manière temporaire, soit ils restent dans la maison et les parents échangent les semaines. 

Il convient aussi de se mettre d’accord sur le partage des charges relatives aux enfants (frais scolaires, repas chauds, etc.) et aux biens communs (voiture, factures de la maison, prise en charge du loyer/crédit, etc.). 

4. Annoncez la nouvelle à vos enfants

Gardez à l’esprit que cette décision de séparation, vous l’avez déjà mûrement réfléchie. Peut-être même vous êtes-vous fait accompagner pour arriver à la conscientiser, à l’élaborer, à vous le dire et à l’accepter mutuellement, même si vous ne l’avez pas choisie. Vos enfants eux n’ont pas cette longueur d’avance.

L’annonce de la séparation doit se faire ensemble. Il est important d’en parler avant à deux pour pouvoir organiser l’annonce et ne pas vous crêper le chignon au moment de la faire. N’oubliez pas que cette nouvelle va ébranler le quotidien et l’univers des enfants.

Ce moment est souvent empreint de tension pour des parents déjà plongés dans une période de fragilité, mais soucieux du bien-être de leurs enfants. Voici quelques lignes de notre article sur le sujet qui vous aideront lors de ce passage difficile.

5. Faites-vous conseiller par des professionnels

Avant de prendre d’autres décisions, pensez à faire appel à un professionnel pour vous aider à communiquer : un médiateur, par exemple. 

Il est important de maintenir le dialogue ouvert, ce qui est difficile quand on est blessé, triste, inquiet et qu’on manque peut-être de confiance en soi. Chaque discussion peut être plus ou moins tendue, mais il est important de rester calme et s’assurer qu’une tension ne se transforme pas en un conflit qui sera ensuite dur à contrôler.

Un conseiller pourra vous aider tous les deux à garder l’objectif en tête de « se séparer au mieux ». Il pourra notamment vous expliquer la différence entre la médiation (processus à mi-chemin entre le droit et la psychologie ou la sociologie, mené par un tiers médiateur spécialement formé à cet effet), le droit collaboratif (processus mené par deux avocats spécialement formés en vue de trouver un accord global après avoir examiné les besoins de chacun), la négociation (discussion menée entre deux avocats pour parvenir à un accord écrit sur le plan juridique uniquement), la conciliation (mode de résolution des conflits guidé par un conciliateur, un juge par exemple, sous une casquette différente de celle de juge « classique »). 

6. Informez l’école des enfants

Il est important que l’école soit au courant quand le domicile de l’enfant change. N’hésitez pas à parler avec le professeur de votre enfant pour qu’il ou elle sache ce que l’enfant vit à la maison. Si son élève a un comportement différent, ou qu’il a du mal à gérer sa situation familiale, le professeur pourra peut-être l’aider.

7. Choisissez comment vous allez régler votre séparation/divorce

Selon votre statut (marié, cohabitant légal ou cohabitant de fait), vous aurez différentes choses à faire pour régulariser votre situation et officialiser, dans un second temps, votre séparation. 

  • Marié

Vous pouvez soit opter pour une séparation de corps, en l'occurrence un mécanisme qui officialise votre séparation devant le juge, mais qui est de moins en moins utilisé en pratique. 

Vous pouvez ensuite décider de lancer la procédure en divorce, là encore, vous avez un double choix. 

Le divorce par consentement mutuel : vous et votre ex-conjoint êtes d’accord sur le principe de divorcer ainsi que sur les modalités du divorce (hébergement des enfants durant l’année scolaire et durant les vacances scolaires, sur la prise en charge des frais ordinaires et extraordinaires des enfants, sur l’éventuelle aide pécuniaire entre ex-époux, etc.). 

Ce mode de divorce est certainement plus rapide et moins coûteux, mais il implique que les deux ex-époux soient d’accord sur tout (jusqu’à l’heure d’échange des enfants communs ou l’endroit de l’échange). 

 

Le divorce pour désunion irrémédiable : il s’agit d’un deuxième type de divorce qui implique que vu l’écoulement du temps ou un fait très grave, il n’y a aucune chance que les ex-époux se remettent ensemble. On dit alors que la désunion est irrémédiable (pas de retour en arrière possible dans une réconciliation éventuelle). 

Il convient alors de prouver au tribunal que vous êtes séparés depuis plus de 6 mois (si vous êtes tous les deux d’accord de divorcer) ou depuis plus d’un an (si l’autre ne veut pas divorcer). Il est possible de prouver également la désunion irrémédiable en raison d’un fait particulièrement grave ou de l’attitude de son ex, sans prendre en compte l’écoulement du temps. En pratique, cette possibilité est de moins en moins accueillie par les juges de la famille (l’infidélité, par exemple, ne suffit souvent pas pour obtenir ce divorce). 

  • Cohabitants légaux 

Il suffit de mettre fin à la cohabitation légale en vous rendant soit seul (payant) soit ensemble à la commune du lieu de votre résidence pour déclarer la fin de la cohabitation. Les communes disposent bien souvent d'un formulaire type pour acter cette fin de cohabitation. Vous pourrez régler les aspects relatifs aux enfants dans un second temps.

  • Cohabitants de fait 

Aucun lien juridique ne vous lie à votre cohabitant de fait, le simple fait de déménager et de vous installer ailleurs suffit à rompre cette cohabitation. Vous pourrez régler les aspects relatifs aux enfants dans un second temps.

8. Evaluez si vous êtes en adéquation avec le professionnel choisi 

Demandez-vous si vous êtes toujours d’accord avec ce qu’il ou elle propose. N’hésitez pas à lui parler si vous doutez de la manière dont se déroule les choses et de changer de conseil si vous n’êtes plus en phase avec sa manière de travailler. Il s’agit de votre vie - il est donc important que vous soyez en confiance dans l’approche qui est prise.

9. Prenez soin de vous

Durant cette période difficile, on peut rester dans la douleur et l’angoisse. Gardez donc confiance en vous, avec l’aide de votre entourage et/ou d’un professionnel tel qu’un psychologue ou un coach. 

« Chouchoutez-vous », faites-vous plaisir : un massage, une sortie, un cours de yoga, la reprise d’un sport ou d’un hobby... Toutes les petites choses qui font que l’on se calme et que l’on se recentre.

10. Quelle est la prochaine étape ?

En fonction de votre situation, vous serez d’office amener à consulter un avocat, un médiateur et, éventuellement, un notaire. L’avocat a l’avantage de pouvoir vous orienter au mieux et de vous expliquer les différences entre médiation, droit collaboratif, tribunaux… Le notaire sera essentiel si vous avez un bien commun avec votre ex.

La prochaine étape, qui est aussi la plus importante, consiste à vous reconstruire. De prendre du temps pour vous et de vous recentrer sur vous-même pour pouvoir y voir plus clair et, si vous en avez, pour être là pour vos enfants. 

Notre mission au sein de Copl est de vous aider et de vous guider à travers ces étapes.

 

https://splitup-uploads-production.s3.eu-central-1.amazonaws.com/file-6.png-94183986-5219-4003-a049-8c4c91d2424b.png

 

Découvrez-en plus sur les problèmes de couple dans leur globalité : 

Découvrez nos autres articles de blog sur le sujet. Et pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles, inscrivez-vous vite à notre newsletter.

Nos catégories d'articles incontournables

Amour & Couple
Famille
Sexualité
Divorce & Séparation
Bien-être
Psycho
Légal
Finance

Soyez guidé et rassuré grâce à Copl !

Copl vous accompagne sur tous les aspects du couple afin de vous épanouir au mieux. Inscrivez-vous et bénéficiez de notre accompagnement gratuit ! 

Vous aimeriez être accompagné sur cet aspect par Copl ?
Inscrivez-vous gratuitement et bénéficiez de notre accompagnement !
Recevez directement nos meilleurs articles dans votre boite mail
Inscrivez-vous à notre newsletter !
Loading ...
preload
logo
hamburger