chevronRetour aux articles
Amour & Couple

Le premier amour est-il l'amour de notre vie ?

Copl
[object Object]

Quand on est adolescents, on rêve de ce premier amour qui va venir chambouler notre vie, faire palpiter notre cœur et frémir notre corps. On imagine un coup de foudre digne des meilleures comédies romantiques et un grand amour qui ne peut que durer toute une vie. 

Le premier amour peut-il vraiment être le seul et unique ? Est-ce une vision stéréotypée du couple ou une vraie possibilité ?

Lorsqu’on discute avec son entourage ou qu’on lit des témoignages, on réalise que rares sont ceux qui ont oublié leur premier amour. C’est celui qui révèle un éventail d’émotions et de sensations : l’amour, la jalousie, l’intimité ou encore la sexualité. 

Certains en ont fait un standard absolu avec lequel ils comparent ensuite tous leurs conjoints, d’autres n’ont jamais connu que leur amour de jeunesse comme partenaire, d’autres encore réalisent qu’il y avait plus de passion que d’amour dans leur première relation…

Est-ce la bonne période pour se vouer corps et âme à la personne qu’on aime ou risque-t-on de délaisser sa propre construction identitaire ? 

Si l’on s’autorise un moment d’introspection, on réalise généralement que notre premier amour est survenu à l’adolescence, en plein émoi émotionnel et physique. Notre corps change, nos envies et nos objectifs aussi… on est en pleine transition. 

Si l’on en croit les psychologues, la raison pour laquelle le premier amour dure rarement dans le temps est tout simplement liée à la période à laquelle il éclot. 

En effet, en rencontrant la bonne personne en tant qu’adulte, on se laisse le temps de vivre d’abord pour soi. On apprend à gérer le quotidien seul, sans dépendre de quelqu’un (passer du toit de son père à celui de son mari, ce n’est plus un prérequis), on prend le temps de savoir ce qui nous rend heureux, de voir nos amis, de grandir tout simplement. 

À l’inverse, à l’adolescence, on change énormément et beaucoup de choses se passent dans nos vies. Nos goûts évoluent, nos projets pour le futur se précisent, on part voyager pour vivre une aventure incroyable, on commence des études loin de chez soi… tout peut arriver ! Réaliser qu’il y a tout un monde à découvrir cause souvent la fin de la relation. 

https://splitup-uploads-production.s3.eu-central-1.amazonaws.com/file-1.png-1c36fec2-fbd6-4075-bd35-2b993da52f61.png

 

Et si on passait à côté de quelque chose en s’engageant trop tôt ? 

Cette impression est encore exacerbée par les réseaux sociaux et les images de rêve qu’ils renvoient, au point que cela a été formalisé par le syndrome de FOMO (fear of missing out), la peur de passer à côté de quelque chose.

Parfois, c’est une bonne chose que l’histoire se termine. On fait d’autres expériences, on rencontre de nouvelles personnes et on réalise alors qu’il y a peut-être mieux pour nous que ce premier amour. 

Cependant, pour certains couples, se séparer brièvement permet de mieux se retrouver. Si l’on n’est pas capables de grandir ensemble, on peut se laisser le temps de faire du chemin pour retenter une histoire une fois de la maturité acquise. 

Mais parfois, ce n’est pas nécessaire. On a la chance de trouver une âme sœur du premier coup, quelqu’un avec qui on se sent soi-même à 100% et avec qui on peut évoluer et s’épanouir toute une vie.

La force d’un couple qui s’est formé très jeune, c’est que les partenaires se connaissent par cœur. Ils sont réellement conscients des superbes qualités et des agaçants petits défauts de leur conjoint et ont partagé presque tous les grands moments de leur vie, ce qui crée des liens très forts et une complicité toute particulière. Si leur couple marche, ils auront gagné de belles années avec leur moitié. Une vraie chance !

Le premier amour ne brise donc pas forcément notre cœur en miettes. Cela peut être une belle histoire qui nous apprend des choses sur notre cœur, notre corps, sur ce que l’on veut ou non, sur comment fonctionner à deux. 

L’important semble donc de se libérer des carcans, des idées reçues et de vivre sa propre expérience. 

Une chose est sûre, le premier amour est marquant et, souvent, on a tendance à l’idéaliser faute d’avoir une autre relation avec laquelle le comparer. Pour le reste, faut-il vraiment plomber le cœur des jeunes amoureux à coup de : « Le premier amour, ça ne dure pas », « Vous serez un vieux couple à 30 ans », « Il veut juste te mettre dans son lit » ?

On vous conseille donc de profiter de chaque instant, que ce premier amour soit intense et court ou qu’il rime avec toujours ! Rappelez-vous qu’il n’existe pas de « petit manuel du premier amour », chaque histoire est différente. 

Plus de conseils sur la vie de couple dans ces articles : 

Envie de parler à notre personne de confiance, de découvrir les experts Copl ou de ne rien manquer de notre actualité ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre plateforme et/ou à notre newsletter.

 

 

Nos catégories d'articles incontournables

Amour & Couple
Famille
Sexualité
Divorce & Séparation
Bien-être
Psycho
Légal
Finance

Soyez guidé et rassuré grâce à Copl !

Copl vous accompagne sur tous les aspects du couple afin de vous épanouir au mieux. Inscrivez-vous et bénéficiez de notre accompagnement gratuit ! 

Vous aimeriez être accompagné sur cet aspect par Copl ?
Inscrivez-vous gratuitement et bénéficiez de notre accompagnement !
Recevez directement nos meilleurs articles dans votre boite mail
Inscrivez-vous à notre newsletter !
Loading ...
preload
logo
hamburger