chevronRetour aux articles
Famille

Mon couple a failli ne pas survivre à la naissance de nos jumeaux

Copl
[object Object]

Nathalie et son mari sont parents de jumeaux nés il y a 4 ans. Une parentalité plus que désirée mais qui a bien failli sonner le glas de leur relation amoureuse. La jeune maman témoigne.

On le sait, devenir parents est une aventure qui peut affecter l’équilibre d’un couple, même le plus amoureux. Il y a quelques années, une étude américaine révélait même de près de 90% des jeunes parents avouaient être moins heureux en tant que couple depuis qu’ils avaient des enfants. Un choc d’autant plus grand lorsqu’on accueille des jumeaux, à en croire les chiffres : selon le Guardian, un couple ayant eu des jumeaux (ou de triplés) sur 3 finit par se séparer, contre 1 couple sur 4 pour les parents d’enfant unique. Pour Nathalie, 44 ans et maman de jumeaux de 4 ans, ces chiffres sont une réalité dont on ne parle pas assez. En couple depuis 10 ans avec le père de ses enfants, elle a vu son couple dépérir après la naissance de ses deux garçons. Elle nous raconte son histoire.

« Aucun couple n’est préparé au tsunami qu’est la naissance de jumeaux »

Nathalie et Pierre étaient en couple depuis 3 ans et demi lorsqu’ils ont décidé d’avoir un bébé. Très vite, ils sont rendus compte que le chemin vers la parentalité allait être compliqué : « Lorsque j’ai arrêté ma contraception, je n’ai pour ainsi dire pas eu de cycle, donc pas d’ovulation. C’est comme si la machine était bloquée ». 

Face à ce problème, le gynécologue propose une stimulation ovarienne. Un traitement qui fonctionne assez rapidement, puisqu’au bout du troisième cycle, Nathalie tombe enceinte… De non pas un mais deux bébés. « On savait que ce type de médicament augmentait les chances d’avoir des jumeaux, mais jamais on aurait pensé que cela nous arriverait à nous ». 

Le couple est aux anges, surtout quand ils apprennent attendre deux garçons. « Pierre ayant déjà une fille d’une précédente union, il rêvait d’avoir un garçon… Alors deux, c’était merveilleux ». La grossesse se passe sans heurts et le couple se projette facilement dans leur future vie de parents, que les partenaires imaginent heureuse et épanouie.

Dès les premiers jours, le choc !

De retour de la maternité, Pierre doit retourner travailler : « Mon mari est indépendant, et a pris juste quelques jours off pour la naissance de nos enfants, mais le lendemain de mon retour à la maison, il repartait travailler… Je me suis donc retrouvée seule avec mes deux fils, à devoir gérer les biberons, les couches, les pleurs et la maison, alors que je n’étais absolument pas remise de mon accouchement ». 

Un choc de taille pour la jeune maman, qui ne s’attendait pas à vivre un quotidien si éprouvant : « Il fallait tout gérer fois deux, et j’avais l’impression de ne jamais m’arrêter une seule minute et de ne pas avoir assez de mes deux bras. Mon mari, à fond dans son travail, s’occupait des bébés dès qu’il rentrait, histoire que je puisse me poser, mais impossible, il y avait toujours quelque chose à faire ou un bébé en demande ». Face à ce quotidien, le couple n’a littéralement plus le temps de rien. Nathalie ne se sent pas prête à reprendre le travail de suite et prend un congé prolongé. 

Deux ans à se consacrer à sa famille… Et à se perdre.

Malgré une place en crèche réservée avant leur naissance, les jumeaux de Pierre et Nathalie sont si souvent malades qu’ils n’y vont presque jamais. Ne voyant pas comment réussir à combiner sa vie professionnelle et son rôle de maman de jumeaux, Nathalie décide de mettre fin à son contrat de travail et de se consacrer à sa famille… 

Un choix qui semblait logique, mais qui enfoncera le couple dans des problèmes relationnels importants : « Mon quotidien était rythmé par mes enfants et ma maison. Je me suis sentie un peu soulagée de ne pas avoir à porter la casquette de professionnelle, tellement cela me semblait impossible à combiner avec cette nouvelle vie de parent. Mais le souci, c’est que ce quotidien de mère au foyer a eu un impact plus que négatif sur ma vie de couple ». 

Constamment à la maison, Nathalie prend en charge la totalité de la charge mentale de la famille, pendant que Pierre se consacre à son boulot. La jeune maman a rapidement l’impression qu’elle ne partage plus grand chose avec son mari, et qu’il participe de moins en moins à la vie du foyer. Elle n’est plus qu’une mère. « Ce quotidien m’épuisait vraiment, tant avoir deux tout petits à s’occuper était sportif. Mais de surcroit, mon mari semblait s’éloigner… Je le comprenais! Si j’avais pu m’enfuir, je l’aurais fait aussi, mais en même temps, j’avais de plus en plus l’impression d’avoir fait nos enfants seule, et je lui en voulais beaucoup de cette absence physique et émotionnelle. Petit à petit, notre complicité fondait comme neige au soleil ». 

Les jumeaux fêtent leurs deux ans et le couple va plus mal que jamais : ils se disputent souvent et leur vie sexuelle est au point mort. Rien ne va plus entre les deux partenaires. Nathalie en parle à son mari. Et si Pierre admet que leur relation n’est pas des plus épanouissante, il refuse de mettre quoi que ce soit en place pour remédier à la situation, ‘si pris par son travail’, selon ses termes. Quelques jours plus tard, Nathalie prend une décision importante.

« J’ai fait mon sac, et je lui ai dit que je partais, mais seule »

« C’était un vendredi après-midi, je me suis fait un sac et j’ai réservée deux nuits d’hôtel. J’ai attendu que Pierre rentre du travail et je lui ai dit que je partais, seule. Que j’étais au bout du rouleau et qu’il était impossible pour moi de vivre une vie si peu épanouissante. Il ne me croyait pas jusqu’à ce que je prenne ma voiture et que je la démarre. En arrivant à l’hôtel, je me suis effondrée sur le lit. J’ai pleuré pendant les deux jours de mon séjour. Pleuré ma vie d’avant, mon manque de vie sociale, d’intérêt de mon mari qui me désirait pourtant tellement avant. Et puis je suis rentrée chez moi et j’ai dit à Pierre ‘soit on trouve une solution, soit je demande le divorce’. J’ai vu dans ses yeux qu’il ne comprenait pas vraiment ce qui était en train d’arriver ». 

Une thérapie pour les aider à aller mieux

Le couple entame une thérapie de couple. Celle de la dernière chance selon Nathalie : « J’avoue, je n’y croyais plus… Mais comme après avoir demandé à Pierre de trouver une solution, il m’a proposé d’entamer une thérapie, je ne pouvais pas lui dire non. Il a pris rendez-vous et nous sommes allés voir un thérapeute. Dès le premier rendez-vous, j’ai tout déballé. Je crois que face à mon flux de paroles, Pierre a vraiment pris conscience de tout ce à quoi j’avais dû faire face depuis la naissance des jumeaux. Il a admis avoir fui ce quotidien trop rythmé, trop chargé par les deux petits, trop tout en fait ». 

Petit à petit, le thérapeute a appris au couple à se redécouvrir, mais aussi à Pierre à prendre sa place et à Nathalie à se retrouver en tant que femme. Un travail assez long qui sauva pourtant le couple. « On a vu ce thérapeute pendant plusieurs mois… Et il a changé notre vie. Il nous a appris à redéfinir chacun notre place, nos besoins et nos responsabilités en tant que personne et en tant que parent, mais aussi à faire de la place pour nos moments de couple. 

Par exemple, on s’organise un rendez-vous amoureux par mois à l’extérieur, et un ‘date’ à la maison. Pierre s’est beaucoup plus investi dans le quotidien familial, ce qui m’a permis de retrouver ma place de femme. Le fait que les garçons aillent à l’école a aussi beaucoup aidé. Je travaille de nouveau et je m’octroie du temps pour moi. Tout ça a demandé pas mal d’efforts et de changements, mais je peux dire qu’on a désormais trouvé l’équilibre, et une vie beaucoup plus épanouissante ». Nathalie est catégorique : sans la thérapie, Pierre et elle auraient finit par se séparer

Plus de conseils sur le couple dans ces articles :

Envie de parler à notre conseiller Copl, de découvrir les experts Copl ou de ne rien manquer de notre actualité ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre plateforme et/ou à notre newsletter.

Nos catégories d'articles incontournables

Amour & Couple
Famille
Sexualité
Divorce & Séparation
Bien-être
Psycho
Légal
Finance

Soyez guidé et rassuré grâce à Copl !

Copl vous accompagne sur tous les aspects du couple afin de vous épanouir au mieux. Inscrivez-vous et bénéficiez de notre accompagnement gratuit ! 

Vous avez une question spécifique à ce sujet ?
Bénéficiez gratuitement de notre accompagnement !
Recevez directement nos meilleurs articles dans votre boite mail
Inscrivez-vous à notre newsletter !
Loading ...
preload
Une question vous démange ? Contactez Stéphanie, notre conseillère Copl au 📞 0470/07.48.73 ou ✉️ conseil@copl.be
logo
hamburger