chevronRetour aux articles
Divorce & Séparation

La colère après un divorce

Copl
[object Object]

Comme en ce qui concerne le deuil, il y a différentes phases dans le processus d’acceptation d’une séparation… et cela passe par la colère. Qu’on ait choisi volontairement de divorcer ou que cette décision ne soit pas de notre fait, ce n’est jamais une période facile à vivre et cela nécessite de prendre le temps de s’en remettre et de faire le point pour espérer ensuite avancer. 

Mais comment dépasser sa colère pour ne pas s’enliser dans des sentiments négatifs et faire souffrir nos proches ?

Une rupture, quelle qu’en soit la raison, est un moment difficile à traverser. Mais, dans certains cas, comme lorsque le couple craque à cause d’une infidélité, cela peut s’accompagner de réels élans de colère. Pourtant, si ça perdure, cela peut nous nuire et blesser notre entourage. Alors, comment vivre cette colère et, ensuite, la dépasser ?

C’est quoi la colère ?

La colère, c’est quoi ? On a tous en tête l’image de visages rouges et furieux et de grands éclats de voix mais, au-delà de ces manifestations physiques, comment définir la colère ? 

Selon les définitions, il s’agit de :

  • Un sentiment ou un état qui résulte d’un sentiment d’agression, d’irritation, d’énervement, de frustration,
  • Qui est induit par une perte, une souffrance, une humiliation…,
  • Qui se traduit par des réactions vives ou brutales,
  • Et qui peut être utile pour mobiliser de l’énergie pour réagir.

Dans le cas d’un divorce, notamment, la colère se matérialise dans une continuité de sentiments, comme le déni, la déception, la peine, la souffrance, la rancœur… Si elle est bien normale, il est important de réussir à la maîtriser pour ne pas en subir les graves effets comme, par exemple, :

  • Avoir des élans de vengeance qui pourraient peser contre nous, pénalement ou relationnellement, de manière postérieure,
     
  • Nous aveugler au point de ne plus savoir communiquer calmement avec son ex, par exemple à propos des enfants,
     
  • Nous faire perdre toute lucidité et nous faire prendre de mauvaises décisions,
     
  • Nous fâcher avec le monde entier car on a du mal à canaliser sa colère vers la vraie cible…

Elle est souvent dirigée contre l’ex-conjoint mais on peut aussi être en colère contre soi-même et peiner à sortir de cette spirale négative. Pourtant, il est nécessaire de digérer cette phase du processus de séparation pour continuer son chemin vers l’acceptation et la reconstruction de sa vie personnelle. 

Comment vivre sa colère lors d’une séparation ?

Il n’y a pas une seule bonne réponse à cette question mais un bon conseil est de prendre le temps de faire le bilan. Cela permet de faire le point sur sa vie, de déterminer quelle est sa part de responsabilité dans la séparation et d’éviter de reproduire le même schéma plus tard. Cela peut mettre du temps et s’accompagner de gros coups de blues et de pics de colère mais c’est une étape essentielle.

Ne vous sentez pas gêné d’en vouloir à la terre entière ou d’avoir des crises de larmes, c’est bien normal de craquer et d’être submergé par les émotions. Nous vous encourageons à être bienveillant envers vous-même et votre éventail de sentiments. Les accepter et les digérer est important, même si cela se fait avec deux pas en avant et un pas en arrière. 

 

https://splitup-uploads-production.s3.eu-central-1.amazonaws.com/file-1.png-2c26cfd1-ebb5-43a6-9b7a-53cb271183ab.png

 

Il est rare de ne pas avoir des moments où on s’effondre et où on ressasse les souvenirs douloureux. Autorisez-vous cela sans vous laisser emporter, de façon à essayer de regarder vers l’avant et le long terme.

Si ces sentiments de colère perdurent, n’hésitez jamais à rencontrer un thérapeute pour être accompagné, écouté et conseillé, dans une étape légitimement difficile. Rien n’est impossible si on décide d’avancer mais il est parfois nécessaire d’avoir un coup de pouce pour arriver à prendre du recul et à accepter que le passé soit le passé.

Un dernier conseil est de ne surtout pas vous comparer à des connaissances qui sont également passées par un divorce ou une séparation. Chacun est différent et fait son chemin à son rythme : ne culpabilisez pas si cela met plus de temps pour vous !

Le mot de la fin 

Même si vous avez l’impression que votre colère est la seule chose qui vous empêche de vous écrouler, ne vous murez pas dans cette émotion. En effet, vous risquez de blesser et repousser votre entourage et de finir par vous isoler dans cette bulle négative. 

Le processus d’acceptation d’un divorce nécessite, bien évidemment, une durée propre à chacun mais il est important d’avancer pour son propre bien-être et aussi dans l’intérêt de ses proches. 

Plus de conseils sur le couple et la séparation dans ces articles : 

Envie de parler à notre personne de confiance, de découvrir les experts Copl ou de ne rien manquer de notre actualité ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre plateforme et/ou à notre newsletter.


 

Nos catégories d'articles incontournables

Amour & Couple
Famille
Sexualité
Divorce & Séparation
Bien-être
Psycho
Légal
Finance

Soyez guidé et rassuré grâce à Copl !

Copl vous accompagne sur tous les aspects du couple afin de vous épanouir au mieux. Inscrivez-vous et bénéficiez de notre accompagnement gratuit ! 

Vous avez une question spécifique à ce sujet ?
Bénéficiez gratuitement de notre accompagnement !
Recevez directement nos meilleurs articles dans votre boite mail
Inscrivez-vous à notre newsletter !
Loading ...
preload
Une question vous démange ? Contactez Stéphanie, notre conseillère Copl au 📞 0470/07.48.73 ou ✉️ conseil@copl.be
logo
hamburger