chevronRetour aux articles
Sexualité

Peut-on être heureux dans son couple sans sexe ?

Copl
[object Object]

 

Avoir une alchimie physique, une intimité sous la couette, des rapports réguliers…, c’est généralement perçu comme un point essentiel pour la bonne santé d’un couple. Mais faire l’amour est-il vraiment une condition sine qua non pour être heureux en couple ? La pérennité d’une relation est-elle réellement conditionnée par la sexualité ? 

Avec l’éclatement des normes liées au rapport au sexe, les mentalités évoluent et d’autres modèles se révèlent. Les tabous semblent moins présents et la parole se libère à propos de sujets comme le polyamour ou encore l’abstinence. Mais qu’en est-il réellement des effets de l’absence de sexualité au sein d’un couple ? C’est le sujet de cet article et nous allons tenter de vous apporter des pistes de réponses. 

Quelles sont les raisons d’une absence de sexualité ?

La première chose à distinguer, c’est l’origine de cette absence de sexualité. Est-elle volontaire ou non ? Et si non, quelle en est la cause. Les raisons peuvent être multiples : 

  • Des problèmes de santé,
  • Une baisse de désir liée à la fatigue, au stress…,
  • Des problèmes relationnels dans le couple,
  • Des traumatismes…

Si l’absence de relations sexuelles est subie, et non choisie, elle peut être mal vécue et nuire à l’épanouissement du couple. Cependant, des solutions existent pour booster la libido si la situation est passagère. Un accompagnement psychologique et médical peut aussi être envisagé pour des cas plus complexes.

L’absence de relations sexuelles peut aussi être un choix conscient. En effet, il y a sans doute autant de dynamiques de couple différentes que de poissons dans l’océan. Les besoins, les envies, les philosophies peuvent varier et l’important est que le couple dialogue honnêtement pour être sur la même longueur d’onde. Si c’est le cas, pourquoi juger un couple pour son abstinence ou sa non-sexualité ? Cela peut être difficile à comprendre si l’on vit une sexualité épanouie qui nous apporte beaucoup mais il faut se rappeler qu’il n’y a pas une « norme ».

Dans quels cas peut-on être heureux dans son couple sans sexe ?

Comme on l’a dit, ne pas faire l’amour peut être bien vécu et ne pas être un facteur de fragilisation du couple si c’est une décision volontaire des deux partenaires. 

Voici quelques cas pour exemplifier cette idée :

Le « no sex »

Le « no sex », c’est une tendance qui semble se développer. Elle aurait comme principe de préconiser la chasteté pendant une période donnée. 

Le but ? Permettre au couple de se recentrer sur la relation ou éventuellement de clarifier une situation, sans laisser le désir et le plaisir s’immiscer.  C’est l’occasion pour les partenaires de construire leur complicité autrement et de se découvrir en profondeur, en dehors du rapport physique. L’hypersexualisation de notre société et la pression de la performance seraient parfois à l’origine de ce mouvement d’abstinence volontaire.

L’asexualité

Certaines personnes ne ressentent que peu, voire pas, de désir et d’attirance sexuelle pour une autre personne. Cela n’empêche pas de trouver l’amour, de partager une vraie tendresse avec son conjoint, d’avoir une attirance intellectuelle et émotionnelle, de développer une intimité, une complicité, un lien très puissant. Et attention, ne pas avoir envie de faire l’amour ne veut pas dire qu’on n’a pas envie ou besoin d’affection et de contact physique. 

L’âge 

Bien sûr, il n’y a pas de date de péremption à la sexualité. Mais parfois, avec l’âge, la ménopause, certains médicaments…, la libido s’en va et la relation devient platonique. Pour autant, ça n’empêche pas forcément le couple d’être épanoui. Après toute une vie partagée, on connait l’autre par cœur et on ne troquerait plus les profonds sentiments qu’on partage (amour, affection, confiance, admiration, respect…) pour une partie de jambes en l’air endiablée. 

Est-il malsain de vivre sans sexe ?

Non, rappelons-le, le sexe n’est pas un besoin vital comme respirer, se nourrir ou dormir. Ce n’est donc pas strictement mauvais pour la santé ou le mental. Bien sûr, faire l’amour peut apporter du bien-être et participer à la complicité du couple, quand il répond à ses envies. Mais il est aussi possible de trouver un équilibre et un épanouissement physique et affectif sans sexe, en faisant du sport, en se développant spirituellement, en prenant soin de soi, en profitant de l’amour de ses proches… si c’est un choix consenti des deux partenaires. 

Dans le cas contraire, cela peut engendrer de la frustration ou de la tension dans le couple. En cas de besoin, nous vous conseillons de consulter un sexologue ou un thérapeute de couple pour bénéficier d’une oreille attentive, sans jugement, et de conseils professionnels avisés. 

Plus de conseils sur le couple et la sexualité dans ces articles : 

Envie de parler à notre personne de confiance, de découvrir les experts Copl ou de ne rien manquer de notre actualité ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre plateforme et/ou à notre newsletter.
 

Nos catégories d'articles incontournables

Amour & Couple
Famille
Sexualité
Divorce & Séparation
Bien-être
Psycho
Légal
Finance

Soyez guidé et rassuré grâce à Copl !

Copl vous accompagne sur tous les aspects du couple afin de vous épanouir au mieux. Inscrivez-vous et bénéficiez de notre accompagnement gratuit ! 

Vous aimeriez être accompagné sur cet aspect par Copl ?
Inscrivez-vous gratuitement et bénéficiez de notre accompagnement !
Recevez directement nos meilleurs articles dans votre boite mail
Inscrivez-vous à notre newsletter !
Loading ...
preload
logo
hamburger