chevronRetour aux articles
Psycho
Amour & Couple

Comment retrouver une communication constructive et respectueuse au sein de votre couple?

Astrid Van Male
[object Object]

Quand l’harmonie n’est plus là dans mon couple, que le dialogue devient plus que périlleux, je me raccroche à ce que la Communication NonViolente (CNV) m’a appris pour garder pied et retrouver le chemin vers ce que j’ai envie de me faire vivre. 

La première chose que j’ai apprise c’est que je n’ai pas de pouvoir sur l’autre par contre en allant voir au fond de moi ce qui se passe pour moi, je deviens consciente de ce qui m’habite réellement, de ce qui me manque pour me sentir vivante, de ce qui me fait du bien. Consciente alors de ce qui se joue en moi, je peux ensuite prendre pleinement la responsabilité de mes paroles et de mes actes pour prendre ma vie en main, l’embellir, et ce en cohérence avec mes valeurs profondes. 

Pour y arriver Marshall Rosenberg, le père de la CNV nous a transmis un processus assez simple en 5 étapes. 

Je vais tenter de vous en dresser les grosses lignes ci-dessous.

1. Tout d’abord il m’invite à me relier à l’intention avec laquelle je veux aller vers moi, vers l’autre

En effet son objectif est de vivre avant tout une relation de qualité, avec soi-même et ensuite avec les autres, pas d’arriver à un résultat coûte que coûte. Quand notre relation est donc en pétard, je m’isole pour faire le point avec moi-même d’abord. Pour comprendre ce qui ne me convient pas dans la situation plutôt que d’en vouloir à l’autre de ne pas me rendre heureuse. 

2. Je m’observe et observe la relation avec le regard que pourrait en avoir d’autres spectateurs.

Cette étape est importante pour percevoir toutes les suppositions, interprétations que j’ai pu faire, tous les jugements qui m’habitent et qui influencent ma vision de la réalité. J’observe mes pensées, mes jugements, j’en prends conscience. 

3. Ensuite je me relie à mon corps à mes sentiments. 

Comment est-ce dans mon corps ? Est-ce que je suis tendue ou détendue ? Comment est-ce que je me sens ? Triste ? En colère ? Las ? Partagée ? Les sentiments peuvent être multiples, s’opposer, changer rapidement comme la météo à l’extérieur. 

4. Il est précieux de faire une pause et de les identifier car chaque sentiment est le reflet d’un besoin qui m’habite

Si le sentiment est agréable, c’est qu’un de mes besoins prioritaires du moment est satisfait. Par exemple je peux me sentir soulagée d’avoir ce moment de solitude, de calme. Par contre si je me sens en colère ou exaspérée c’est qu’un de mes besoins n’est pas satisfait. Peut-être ai-je vraiment besoin d’équité dans les relations, peut-être ai-je besoin de détente, de justice, d’accueil inconditionnel, de liberté, … ? 

C’est important de savoir ce qui ne me convient pas. 

5. Combien de fois n’en avais-je pas conscience et puis me suis surprise à râler sur l’autre car lui ne les devinait pas ?  

A partir du moment où j’ai identifié ce qui me frustre, j’ai une mine de stratégies à ma disposition pour en prendre soin, il me suffit d’un peu de créativité. C’est ce qui s’appelle dans le processus le moment de la demande. 

Cette demande je peux commencer par me la faire à moi : Comment puis-je seule prendre soin de ce fameux besoin qui hurle en moi ? Si je ne peux le satisfaire toute seule alors je vais me tourner vers quelqu’un d’autre, ici mon conjoint.

Comme mon besoin ne parle que de moi, de ce que je vis, je peux le lui partager sans qu’il ne se sente agressé.  Ce n’est pas à cause de lui que ce besoin est si impérieux pour moi, c’est juste que moi, dans ma singularité, en ce moment j’ai terriblement besoin de me détendre par exemple, ou j’ai vraiment besoin de douceur, indépendamment de lui. 

Si je suis bien au clair avec cela, je sens que je suis bien ancrée chez moi. C’est ma manière de prendre soin à 100% de ma partie de la relation qu’il y a entre nous. 

Je suis au clair que ce besoin est chez moi et que si je reçois un non à ma demande, il y va de ma responsabilité de prendre soin de mon besoin par un autre moyen, autrement je suis dans l’exigence par rapport à lui et cela impacte également la relation. 

Ensuite que je lui demande ce qu’il a compris de ce que j’ai dit. C’est une étape que j’ai souvent passé au début or c’était oublier qu’il y a tellement vite des malentendus, surtout quand notre relation est tendue. Elle me permet de savoir si j’ai été claire et bienveillante. Je peux aussi lui demander ce que ça lui fait que je m’ouvre ainsi à lui. Il n’en a peut-être pas l’habitude, Il arrive aussi qu’il ne comprenne pas du tout mon point de vue… 

Le plus important n’est pas que nous soyons d’accord, que nous percevions la même chose. Le plus important est que nous puissions maintenir le dialogue, être ouvert et respecter ce que l’autre vit de son côté, et l’accueillir. 

Et pour cela, après m’être exprimée, je lui laisse la parole, je lui laisse l’espace de s’exprimer également. 

Ce moment n’est pas toujours le plus confortable… Je n’ai pas toujours envie d’accueillir ce qu’il vit de son côté, ce qu’il me dit. Je peux être très stimulée par ses paroles… 

Si c’est le cas, je reprends un temps avec moi-même, un temps d’auto-empathie d’afin de retrouver la sérénité nécessaire pour continuer le dialogue de manière bienveillante, non jugeante tant envers moi qu’envers lui.

C’est sûre que ce processus prend du temps. Il m’invite à mettre plus de mots que ce à quoi j’ai été habituée depuis mon enfance. Toutefois en rendant explicite ce qui a l’habitude d’être dit de manière implicite, je coupe court aux suppositions, histoires et interprétations. Je reviens à ce qui est important pour moi maintenant au vu de la situation actuelle.

En prenant la responsabilité de satisfaire par moi-même mon besoin, je prends la responsabilité de mon bonheur plutôt que de laisser à l’autre ce pouvoir-là. 

Vous l’avez peut-être compris, à travers son processus et la conscience qu’il m’apporte, la CNV m’invite à vivre debout dans les relations, bien campée sur mes deux pieds tout en prenant en compte ce que l’autre vit de son côté afin de le laisser, lui aussi, responsable de ses choix, de ses paroles et de ses actes. 

Ce n’est pas toujours simple de faire seul ce chemin intérieur pour comprendre vraiment l’enjeu qui est présent au fond de nous. 

Parfois il est aidant de faire appel à un tiers, à un professionnel, pour nous aider à défaire les nœuds et percevoir ce qui relève de ma responsabilité et ce qui relève de la responsabilité de l’autre. 

Cette mise en lumière permet ensuite de faire des choix éclairés pour l’avenir, des choix alignés qui nous permettront pas à pas de devenir la personne que nous voulons être. 

Découvrez-en plus sur la vie de couple 

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez nos articles de blog sur un large éventail d’autres sujets. Et pour ne pas manquer nos nouveaux articles, inscrivez-vous vite à notre newsletter.

 

Nos catégories d'articles incontournables

Amour & Couple
Famille
Sexualité
Divorce & Séparation
Bien-être
Psycho
Légal
Finance

Soyez guidé et rassuré grâce à Copl !

Copl vous accompagne sur tous les aspects du couple afin de vous épanouir au mieux. Inscrivez-vous et bénéficiez de notre accompagnement gratuit ! 

Vous aimeriez être accompagné sur cet aspect par Copl ?
Inscrivez-vous gratuitement et bénéficiez de notre accompagnement !
Recevez directement nos meilleurs articles dans votre boite mail
Inscrivez-vous à notre newsletter !
Loading ...
preload
logo
hamburger