chevronRetour aux articles
Famille
Amour & Couple

Que faire quand le cododo crée des problèmes de couple ?

Copl
[object Object]

Si vous venez d’avoir un bébé, vous avez probablement remarqué que chaque personne de votre entourage a une opinion sur la façon de s’occuper d’un nourrisson. Et que les méthodes évoluent beaucoup avec le temps. Faire dormir le bébé sur le dos ou sur le ventre ? Le laisser pleurer ou le câliner en cas de crise de larmes ? Il peut être difficile de faire la part des choses. 

L’un de ces sujets controversés est le cododo. Si certains avantages semblent en faire une tendance des dernières années, le co-sleeping aurait également des inconvénients. Il pourrait notamment causer des problèmes de couple. Pour tout savoir à ce propos, nous vous invitons à poursuivre votre lecture.  

 
C’est quoi le cododo ? 

Le cododo, ou co-sleeping, est une technique qui fait beaucoup parler d’elle en ce moment. Elle consiste à faire dormir un nouveau-né dans la chambre de ses parents, soit dans le même lit, soit dans un berceau adossé et ouvert sur le lit. Dans certains pays, notamment asiatiques et scandinaves, dormir avec son enfant est totalement normal et traditionnellement approuvé.  

 

Quels sont les avantages et les inconvénients du cododo ? 

Les avantages 

Pour les mamans qui allaitent, le cododo peut être un vrai must. Elles peuvent allaiter leur bébé confortablement dans leur lit, sans devoir se lever. Cela faciliterait leur endormissement entre les tétées et améliorerait la qualité de leur sommeil.  

Le second argument en faveur de la méthode du co-sleeping est la sécurité du bébé. Les parents peuvent garder un œil sur leur enfant et l’écouter respirer. Cela rassurerait les parents quant à un potentiel risque de mort subite du nourrisson.  

Le bébé se sentirait aussi tranquillisé par la présence de ses parents. Cela pourrait permettre des nuits plus sereines pour toute la famille.  

Les inconvénients 

Les détracteurs du cododo ne sont pas convaincus par l’aspect sécuritaire, surtout dans le cas où les parents font dormir l’enfant dans leur lit. Cela augmente les risques que le bébé tombe du lit, s’étouffe dans les draps ou se fasse écraser par un parent au sommeil agité.  

La transition du cododo vers des nuits dans une chambre différente serait particulièrement difficile. Le « sevrage » prendrait du temps et serait stressant pour le bébé et les parents. Cela augmenterait également l’angoisse de la séparation chez les tout-petits du fait de la présence constante de leurs parents, nuit et jour.  

Enfin, le cododo nuirait à l’intimité du couple. Il aurait tendance à encourager une relation fusionnelle entre la mère et l’enfant, dans un environnement normalement destiné au couple, et à exclure le père.  

Que faire quand le cododo nuit au couple ?

Le lit conjugal est, avant tout, destiné au couple, à son intimité et sa sexualité. Si on ne pense pas forcément à refaire l’amour juste après son accouchement, la question peut se poser dans les mois qui suivent. Et retrouver une complicité sous la couette peut être difficile si on partage cet espace avec son enfant. Selon les études, un nouveau-né n’a pas conscience, durant les premiers mois, des ébats de ses parents à proximité. Cependant, il n’est pas simple de se détendre en sachant son enfant tout proche.  

S’il vous semble vraiment impossible d’abandonner le cododo, mettez en place une routine pour prendre soin de votre couple. Établissez un petit coin propice à vos retrouvailles dans une autre pièce de la maison, donnez vous rendez-vous régulièrement quand votre bébé est chez ses grands-parents ou avec une baby-sitter. Cela ne doit pas forcément être une escapade de 3 jours mais juste un petit date rien que pour vous. C’est important pour éviter de développer du ressentiment envers le parent qui tient au cododo et envers le bébé qui semble vous éloigner de votre partenaire. 

Si vous avez une réelle inquiétude quant à un risque de mort subite du nourrisson, vous pouvez discuter avec votre pédiatre et votre conjoint d’un délai applicable au co-sleeping. Il est généralement considéré que les risques de mort subite du nourrisson sont les plus élevés avant 6 mois.  

Favorisez le berceau-cododo plutôt que le fait de faire dormir votre bébé dans votre lit. Son format similaire au berceau permettra une transition douce en éloignant progressivement le berceau vers la chambre de l’enfant ou en mettant en place des siestes dans sa propre chambre.  

 

Plus de conseils sur le couple dans ces articles :  

Envie de parler à notre personne de confiance, de découvrir les experts Copl ou de ne rien manquer de notre actualité ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre plateforme et/ou à notre newsletter. 

Vous avez une question spécifique à ce sujet ?

Posez-la nous gratuitement et nous reviendrons vers vous avec une réponse au plus vite. 

Vous avez une question spécifique à ce sujet ?
Recevez directement nos meilleurs conseils dans votre boite mail
preload
Une question vous démange ? Contactez-nous en envoyant votre question sur ✉️ conseil@copl.be