chevronRetour aux articles
Psycho
Bien-être
Amour & Couple

Les meilleurs conseils pour reprendre sa vie en main après une séparation

Copl
[object Object]

Une séparation ou un divorce, c’est une période douloureuse, même si on est à l’origine de la rupture. Il faut clore un chapitre de notre vie et digérer le fait que notre couple et/ou notre famille ne soient plus ce qu’ils étaient.  

Cependant, si une séparation représente une fin, c’est aussi le début d’une autre vie. Cela implique de nouveaux repères, envies, objectifs… Mais, pour ce faire, il est important d’avoir fait le deuil de sa relation. Quelles sont les étapes par lesquelles on peut passer dans ce processus ? Par qui se faire accompagner dans cette voie ? Marie-Noële Peeters, médiatrice familiale et coach en transition de vie a accepté de partager avec nous son regard sur ces questions. 

Pourquoi peut-on dire qu’une séparation est vécue comme un deuil ? 

On imagine généralement que le deuil ne concerne que le décès d’un proche et la douleur qui y est liée. Cependant, le deuil touche différentes situations de souffrance causée par une perte : ça peut être la perte d’une personne de son entourage, la perte d’une partie de son corps (dans le cas d’une amputation, par exemple) ou encore le fait de perdre son couple ou sa famille unie.  

En effet, même si on n’est plus heureux en couple, qu’on ne s’aime plus et que la séparation met un point final à des disputes incessantes, une perte survient également. Comme l’explique Marie-Noële Peeters, « que vous soyez ou non à l’origine de la séparation, vous traverserez une période de deuil : le deuil de ce qui était, de l’entité dans laquelle vous vous inscriviez en tant que conjoint.e, en tant que parent, en tant que membre d’une belle-famille, etc. »  

Quelles sont les étapes impliquées dans le deuil d’une relation ? 

De la même façon qu’il y a 7 merveilles du monde ou 7 péchés capitaux, 7 étapes du deuil sont souvent mentionnées. Mais quelles sont-elles ? Vivons-nous tous les mêmes émotions au même moment ? Marie-Noële Peeters explique que « la période de deuil est jalonnée par plusieurs étapes que nous vivons chacun à notre rythme et dans un ordre qui nous est propre, selon qui nous sommes. Que la séparation ait été initiée par soi ou imposée, des enjeux affectifs, émotionnels, financiers ou matériels se jouent. Les étapes d’un deuil sont donc un passage obligé. » 

La médiatrice et coach mentionne les étapes suivantes : 

Le choc de la perte

Le déni : « celui-ci vient ensuite et permet à la personne de se mettre en position de sécurité et de soulager momentanément sa peine », 

L’acceptation : « cet état de déni ne peut perdurer car les émotions refont vite surface. Il faut pouvoir reconnaître et accepter ses émotions du moment pour pouvoir continuer sa route »

La colère : elle éclot de différentes façons, face à une situation d’injustice (‘je n’ai pas choisi de me séparer’) ou de non-compréhension de l’autre partie (‘il/elle me tient pour responsable de la séparation parce que je suis celle/celui qui a osé faire un choix mais ça n’allait plus entre nous’), 

La culpabilité est souvent induite par ces éléments, 

Le marchandage : on se demande si on ne devrait pas réessayer, tenter de repartir du bon pied, 

La dépression, pendant laquelle nous avons l’impression que plus rien n’a d’intérêt.  

Comment trouver le déclic pour reprendre le dessus ? 

Cette spirale d’émotions n’est bien sûr pas simple à traverser. Mais, comme l’explique la médiatrice et coach, « c’est en se posant des questions qu’on va initier le déclic qui permettra de remonter la pente. Que vais-je y perdre ? Que vais-je y gagner ? » C’est le moment d’explorer ses ressources personnelles pour les faire éclore et s’appuyer dessus pour finalement accepter le changement et démarrer sa reconstruction. C’est une période difficile à traverser mais nécessaire. 

Quels professionnels consulter quand on se sent démuni dans cette voie ? 

Que me réserve l’avenir ? Quel chemin prendre ? Comment être sûr de bien choisir ? Parfois, on se sent incapable de répondre seul à ces questions et de puiser dans ses ressources pour avancer. On peut alors choisir de se faire accompagner par un professionnel. 

En effet, ces questions sont légitimes et des personnes qualifiées peuvent servir de guides dans la quête des réponses. « Pour vous accompagner afin de reprendre votre vie en main, de nombreux spécialistes sont disponibles, tels que des thérapeutes, psychologues, coaches de vie, coaches en transition… Le type d’accompagnement que vous choisirez dépendra de vos besoins et de votre manière personnelle d’appréhender le changement », indique Marie-Noële Peeters. Un coach proposera, par exemple, un accompagnement davantage axé sur le concret, la réalisation d’objectifs tangibles, tandis qu’un psychologue ou un thérapeute travaillera sur le plan cognitif ou comportemental. 

Si vous traversez une séparation et que vous éprouvez le besoin d’être soutenu et accompagné, n’hésitez pas à contacter les équipes de Copl.  

Plus de conseils sur le couple dans ces articles :  

Envie de parler à notre personne de confiance, de découvrir les experts Copl ou de ne rien manquer de notre actualité ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre plateforme et/ou à notre newsletter. 

 

Vous avez une question spécifique à ce sujet ?

Posez-la nous gratuitement et nous reviendrons vers vous avec une réponse au plus vite. 

Vous avez une question spécifique à ce sujet ?
Recevez directement nos meilleurs conseils dans votre boite mail
preload
Une question vous démange ? Contactez-nous en envoyant votre question sur ✉️ conseil@copl.be